Retour à la grille

Van Morrison – Astral Weeks (1968)

Votre note de cet album
Pas Terrible(1)Moyen(2)Bon(3)Très Bon(4)Excellent(5) (2 vote(s), moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Né à Belfast Chanteur et Auteur Compositeur irlandais Van Morrison engage un petit groupe de trés bon jazzmen pour l’accompagner Ce qui en résulte c’est la sortie du brillant album Astral Weeks en 1968 Disque à part dans l’histoire du rock, Astral Weeks, pourtant enregistré à New York par le jeune Irlandais (23 ans), est une oeuvre étrangement aérienne et ensorcelante Je conseille vivement cet Opus assez rare Dites -moi donc votre avis “les gens” ! bYlGeTe

Ecouter avec Deezer

A propos de l'album / Anecdotes

Astral Weeks est un album de Van Morrison sorti en novembre 1968. Cet album, qui ne contient pas de hits à proprement parler, a acquis une grande notoriété dans le monde de la musique depuis sa sortie, en dépit de ventes peu élevées. Il est considéré comme le meilleur album de Van Morrison.
« Le titre de la chanson (Madame George) est assez trompeur, je dois bien le dire. À l'origine, son titre était Madame Joy (« Madame Joie ») mais quand je l'ai écrit c'est devenu Madame George. Ne me demandez pas pourquoi je fais cela parce que je n'en sais rien. Cette chanson est comme jaillie de ma conscience (intraduisible : the song is just a stream-of-consciousness thing), tout comme le fut Cyprus Avenue. Ces deux chansons sont sorties de moi. Je n'ai même pas pensé à ce que j'étais en train d'écrire. Parfois on écrit des choses qui viennent d'un coup, alors que d'autres choses demandent à être mûrement réfléchies et mises en forme. Madame George est venue d'un coup. Son propos essentiel est une émotion spirituelle. Il pourrait y avoir un rapport avec ma grand-tante qui s'appelait Joy. À ce qu'il paraît, elle était extralucide... ça pourrait avoir un rapport. Tante Joy vivait près de l'endroit que je cite, c'est-à-dire les environs de Cyprus Avenue (qui est une authentique rue de Belfast). » (déclaration de 1975)

Auteur : bylgete

bYlGeTe in the place !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *