Retour à la grille

Television – Marquee Moon (1977)

Votre note de cet album
Pas Terrible(1)Moyen(2)Bon(3)Très Bon(4)Excellent(5) (Pas encore de note)
Loading...

Sorti il y a 40 ans à New York, cet Opus du Groupe Television reste un chef-d’œuvre.

Ces “Musicos” éphémères ont fait un bon coup et cet album possède deux faces brûlantes rejouées à la Philharmonie de Paris (pas banal! ) Au cœur du “cyclone” punk, (avec une épingle à nourrice,c’était la mode …), mais je trouve un super son pour l’époque “Marquee Moon” semble loin des vieilles terres du rock des années 70 …Tom Miller, alias Tom Verlaine, mène la danse. Il écrit aussi les paroles. Il s’est toujours dit fan de John Coltrane…

Des influences rappellent aussi beaucoup celles de Neil Young voire des Byrds Je vous laisse le découvrir ou pour les anciens le réécouter Marquee Moon saura vous satisfaire ! Bonne écoute les “Gens” & Bon Week End !

Ecouter avec Deezer

A propos de l'album / Anecdotes

Peu remarqué à sa sortie (s'il se classe 28e au Royaume-Uni, l'album passe inaperçu dans son pays d'origine), il a acquis au fil des années un statut d'« album culte ». Les critiques louent les paroles elliptiques et poétiques de Tom Verlaine, ainsi que le travail particulier des guitares de Verlaine et Richard Lloyd.

L'album est présent dans de nombreux classements musicaux. Il se positionne 128e dans la liste des 500 plus grands albums de tous les temps établie en 2003 par le magazine Rolling Stone. NME l'a classé en deuxième position de sa liste des « meilleurs premiers albums de tous les temps », derrière The Velvet Underground and Nico4. Dans la liste des meilleurs albums des années 1970 établie par Pitchfork, Marquee Moon est troisième, derrière Low de David Bowie et London Calling des Clash.

Auteur : bylgete

bYlGeTe in the place !

Une réflexion sur « Television – Marquee Moon (1977) »

  1. Yeah ! J’avais oublié Television et ce superbe “Marquee Moon”… Tom Verlaine a sorti quelques pépites en solo après le split du groupe, son côté intello y rappelle David Byrne, en version dépressive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *