Retour à la grille

Red Hot Chili Peppers – Blood Sugar Sex Magik (1991)

Votre note de cet album
Pas Terrible(1)Moyen(2)Bon(3)Très Bon(4)Excellent(5) (1 vote(s), moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Les “Fougueux” Californiens sortent “Blood Sugar Sex Magik” en 1991 sous leur nouveau label Warner Bross.
Cette formation est certainement, cela grace à leur guitariste emblématique John Frusciante, la plus talentueuse du moment. Nous ne pouvions pas passer à coté de ce quatuor très talentueux qui nous livre une Musique funk à une approche axée du rock alternatif, voire du heavy metal.
A ce jour 15 millions d’albums vendus. Succès majeurs des années 90 ! Go Go!

Ecouter avec Deezer

A propos de l'album / Anecdotes

Bien que les bœufs musicaux aient été jusqu'alors la marque de fabrique des Red Hot Chili Peppers en matière de composition musicale, cet album a marqué un renouveau dans cette approche, les enregistrements s'étant faits avec plus de "rigueur". Cependant, les membres ne se débarrassèrent pas de cette manie, et plusieurs morceaux de cet album auront vu le jour à travers ces 'jams'. Il en est ainsi pour le fameux Give It Away : « Dans le studio de répétition, je travaillais à mes textes, un peu à l'écart, pendant que le groupe jouait en trio, raconte Anthony dans "Scar Tissue". [...] Un jour où ils envoyaient la sauce, insouciants, Flea s'est mis à jouer cette ligne de basse incroyable ; aussitôt séduit, Chad l'a suivi. [Ça] m'a tellement plu que je me suis levé d'un bond pour aller au micro, mon carnet à la main. J'avais toujours des bouts de textes ou de simples vers en tête. Je me suis mis à beugler «give it away, give it away, give it away now». [...] On est sorti de ce bœuf persuadés qu'on avait réuni tous les ingrédients pour un morceau d'anthologie ». Cette ligne lui était venue d'une discussion qu'il avait eue bien plus tôt avec l'artiste allemande Nina Hagen, alors que celle-ci venait de lui léguer l'un de ses plus beaux blousons. Étant jeune à l'époque ("ma philosophie c'était de ne rien laisser filer, de se servir au contraire"), il avait alors été touché par ce geste, et ce morceau est effectivement une véritable ode au désintéressement.

Auteur : bylgete

bYlGeTe in the place !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *